Maquette de lieu de transition
Oeuvres  /  Maquette de lieu de transition

Informations

néoprène
Dimensions : +/- 13,00 x 40,00 x 40,00 cm
ca. 1987


Personnalités liées

07/04/1926 - 27/12/1997
Polonaise d’origine, Tapta, de son vrai nom Maria Irena Boyé, débarque en Belgique, en 1945, suite à l’insurrection de Varsovie. Formée aux arts du tissage à La Cambre (Bruxelles), elle deviendra responsable de l’atelier Tapisserie en 1975. Audacieuse, elle renouvelle le genre traditionnel du textile aux moyens de structures et cordages. Déjà, elle oriente ses créations vers la forme sculpturale en choisissant d'investir l'espace. Elle donne à son atelier un nouvel intitulé, Sculpture souple, correspondant à la constante volonté de recherche de ses projets artistiques. Animée par une réflexion incessante, Tapta expérimente. Dessins et maquettes sont autant de notes d’une œuvre en construction. Ses assemblages de formes et de matériaux prennent vie dans le dialogue qu’ils suscitent avec l’espace environnant. La démarche évolue et ne craint pas le bouleversement. Privilégiant les matériaux bruts, elle s’attaque au caoutchouc industriel (néoprène) qu’elle entend bien dompter. L’épanouissement des formes passe par la monumentalité. Elle s’intéresse au dialogue entre l’œuvre et son environnement et réalise des sculptures urbaines. Tapta intègre l’eau et la lumière qui induisent une nouvelle dynamique dans l’œuvre. Sans jamais cesser de cheminer, elle crée une œuvre qui tend vers l’équilibre. Nourries de tensions, de jeux de résistances, les sculptures de Tapta se prêtent à l’échange et à la rencontre. Tisser du lien est sans doute le fil conducteur de toute son œuvre. 1926 Maria Irena Boyé naît à Koscian (Pologne) le 7 avril se nomme elle-même Tapta à l’âge de deux ans et demi • 1939-44 participe à l’Insurrection de Varsovie avec son futur mari Christophe Wierusz-Kowalski • 1944 termine ses études secondaires • 1944-45 le couple est retenu en captivité dans un camp dirigé par les Allemands où les deux jeunes se marient libération du camp par les Russes ils choisissent de gagner la Belgique Tapta fait une année de médecine avant de s’inscrire à l’atelier textile de La Cambre à Bruxelles où elle suit une formation de trois ans • 1950 leur diplôme en poche, départ pour le Congo belge où Christophe, ingénieur, est engagé pour s’occuper de chantiers navals Tapta découvre de nouveaux matériaux comme le sisal et réalise des expérimentations textiles • 1960 retour de la famille en Belgique réalise des vêtements tissés pour contribuer aux frais du ménage poursuit ses recherches en réalisant des compositions abstraites où elle intègre des plaques d’aluminium ou de laiton • 1964 reçoit le Prix Alphonse Muller • 1966 première exposition personnelle à la galerie Les Métiers à Bruxelles • 1969 participe à la 4e Biennale Internationale de la Tapisserie à Lausanne acquisition d’une œuvre par la Ville de Lausanne le textile devient progressivement volume • 1970 participe à l’Exposition Internationale de la Tapisserie de Grenoble • 1971 exposition à la Galerie Richard Fonck à Gand et Galerie Alpha à Bruxelles • 1972 acquisition du Grand Végétal par les MRBAB • 1973 réalise une Tente à causer, structure de cordages pour l’exposition personnelle que lui consacre le centre culturel de l’abbaye Saint Pierre de Gand • 1974 exposition personnelle au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles • 1976-90 est nommée responsable de l’atelier textile de La Cambre qu’elle rebaptise « sculpture souple » • 1976-77 réalise des sculptures flexibles exposées à la Galerie De Zwarte Panter (Anvers) et à la Galerie Contour (Bruxelles) • 1979 travail de commande pour le centre de navigation de Butgenbach (Tension chromatique) • 1981 participe à la 10e Biennale Internationale de la Tapisserie à Lausanne y présente une structure élastique en caoutchouc qui marque un nouveau tournant acquisition d’une œuvre par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris • 1982 est invitée par le Musée de la Tapisserie d’Aix-en-Provence y crée Tension, cordages tendus au sein d’une chapelle néoclassique • 1983 réalise Voûtes flexibles pour la station Veewyde du métro bruxellois • 1987 Lieu de transition, imposante sculpture en néoprène et acier est exposée au M KHA d’Anvers les MRBAB acquièrent Néoflexibles 2 • 1988 placement de Niké ou Projection de force à Louvain-la-Neuve • 1990 réalise Au bord du temps œuvre flottante pour le Lago di Monate (Italie) • exposition personnelle d’envergure à la Fondation Veranneman • 1991 placement d’une de ses sculptures, Transit, au Sart Tilman à Liège • 1993 intègre la lumière comme composante de son travail • 1994 importante exposition au Botanique à Bruxelles • 1995 réalise une œuvre immergée dans le cadre de la Biennale de Venise placement de la sculpture monumentale Esprit ouvert réalisée en collaboration avec sa fille architecte, Joanna, à la gare du Nord à Bruxelles • 1997 importante exposition à la Galeria de Zachęta à Varsovie tant par son ampleur que par ce qu’elle symbolise pour l’artiste accueillie avec tous les honneurs sur sa terre natale Tapta meurt à Bruxelles le 27 décembre 1997 Mues par une dynamique interne, ces structures en relief ont surgi de la surface d’abord à moitié, mais très vite en entier, pour finalement occuper un espace totalement autonome. Willy Van Den Bussche, 1973

Activités liées